Le TOP 10 des tendances communication pour 2017

Paris, France, 6 février 2017

Nombreuses ont été les rétrospectives sur 2016 et annonces de tendances pour 2017. Dans le secteur de la communication, on retrouve très souvent les mêmes idées : automatisation, infuenceurs, relation client... Wiztopic a choisi de mettre à l'honneur l'agence new-yorkaise The 10 Company . Valerie Di Maria et son équipe partagent leur vision décapante. A déguster.

Voici le top 10 des tendances en matière de communication pour 2017 :


1. Trump is watching you !

Tout a commencé avec Boeing et Lockheed Martin, et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Aucune entreprise ne veut être interpelée par le leader du monde libre, quel que soit son bord politique. Les entreprises les plus sages prendront une longueur d'avance et feront leur propre analyse de risques afin de déterminer ce qu'elles doivent changer (par ex. davantage de transparence en matière de prix) et quelles sont les questions auxquelles elles doivent être préparées. Savoir maîtriser sa présence que les réseaux sociaux est essentiel, car vous ne savez jamais à quel moment votre entreprise sera la cible d'un tweet du président.

 



2. Les PDG restaurent la confiance, petit à petit.

Le respect pour les entreprises et les chefs d'entreprises ayant atteint un niveau historiquement bas, les équipes dirigeantes se concentrent sur la rénovation et l'amélioration de l'image de leur entreprise auprès du public. La notion de vocation sociale va prendre un sens nouveau et une importance grandissante. Les entreprises doivent en profiter, repenser leurs valeurs et agir de façon responsable. 

3. La cybersécurité s'invite aux conseils d'administration.

Les cyber-attaques constituant encore une menace majeure, la cybersécurité devient une préoccupation nouvelle des dirigeants et en particluier des Dircom. Les PDG qui se contentaient auparavant d'être conseillés sur la question prennent un rôle actif dans les protocoles de cybersécurité de leurs entreprises ainsi que dans toutes les communications qui en découlent. Il reste à élaborer les stratégies adaptées aux menaces internes et externes, et à mettre en place des plans d'actions préventives et réactives. 

4. L'instinct revient en force.

La data n'a pas permis de prédire le résultat des dernières élections aux États-Unis. L'histoire d'amour entre les entreprises et les analyses de données pourrait en faire les frais. Alors que le big data continuera d'être essentiel, le "facteur humain", l'expérience et l'intuition des individus reviendront sur le devant de la scène. De nouvelles opportunités pour les talents les plus diversifiés. 

5. Les chatbots investissent le monde de l'entreprise.

L'intelligence artificielle et les chatbots s'insinuent dans les entreprises et deviennent le nouveau moyen d'informer les employés sur une gamme de questions allant des services de santé aux politiques spécifiques de l'entreprise. Les organisations à la pointe de la technologie vont exploiter tout le potentiel de ces outils, comprendre les risques qu'ils présentent et les avantages qu'ils offrent, mais aussi la manière dont il faut utiliser les chatbots pour améliorer l'engagement avec ses communautés.

 



6. Les cessions se poursuivent à un rythme effréné.

Les entreprises se fractionnent. Les ventes d'actifs seront encore plus nombreuses, les entreprises s'efforçant de réduire leur taille et de restituer de la valeur à leurs actionnaires. « Small is smart » remplace le traditionnel « Big is beautiful ». La communication devient absolument essentielle pour expliquer ces nouvelles stratégies à toutes les cibles de l'entreprise. Fission/cessions contre traditionnelles fusions/acquisitions.

7. Les « fake news » sont bien réelles.

Les politiques n'en seront pas les seules victimes. Les entreprises sont également menacées. Il s'agit de se doter des meilleurs outils de suivi des réseaux sociaux et des influenceurs. C'est aussi une excellente occasion de mettre à jour les politiques corporate en termes de réseaux sociaux... Il ne manquerait plus que des employés mal intentionnés soient tentés d'utiliser les réseaux pour diffuser des « fake news »sur leur employeur. 

8. C'est la fin des communiqués de presse traditionnels.

Alors que de plus en plus d'entreprises adressent leurs contenus directement à leurs publics clés, les communiqués dits "de presse" feront bientôt partie du passé. Lorsque LinkedIn a annoncé son rachat par Microsoft, aucun communiqué de presse n'a été diffusé... pas même sur le site Web de l'entreprise. 

9. Twitter subit l'effet Trump. Tweeter ou ne pas tweeter ?

Telle est la question en 2017. On ne peut que constater un regain d'intérêt des cadres qui s'étaient un peu désintéressés de Twitter. A minima, Twitter permet de répondre rapidement et de parler directement à des publics clés. Les communicants devront veiller à ce que leur utilisation de Twitter soit stratégique et non pas complaisante ou impulsive. 

 



10. Le livestreaming devient une plate-forme pour les dirigeants.

Facebook Live a attiré l'attention des early adopters puis des entreprises B to C. C'est aujourdhui le tour des entreprises B to B. Et les équipes dirigeantes vont utiliser cette technologie comme un nouveau moyen d'engagement auprès de leurs clients et de leurs employés.

Je souhaite digitaliser ma communication

Pour lire l'article original :  par ici

Sujet lié