Engie : le rich media au coeur de la transformation

12 juin 2017

Dans le cadre de son étude Watch & Post sur l'usage des réseaux sociaux photo et vidéo dans la communication corporate du CAC40, Wiztopic donne la parole à Ana Busto, Directrice de la marque et de la communication chez Engie.

Engie se transforme et veut le donner à voir à ses salariés et son écosystème. Au cœur d’une révolution 3D, l’énergéticien entre dans un monde décarbonné, décentralisé et digitalisé. Autant dire un changement d’ère pour le géant français de l’énergie, dont l’objectif est de devenir un acteur de la transition énergétique en sortant d’une partie de ses activités traditionnelles. Enjeu majeur de cette transformation à 360 ° : embarquer les salariés, du Comex au collaborateur, sans oublier les stakeholders, des ONG aux start- up.

Dans ce cadre, être une entreprise connectée avec son environnement passe assez logiquement par l’utilisation de la photo et de la vidéo dans la communication corporate. Précurseur dans le domaine du Live, notamment sur Facebook, Engie retransmet ainsi certaines de ses conférences comme Les Matinales de l’innovation ou réalise des émissions sur des sujets grand public autour des économies d’énergie. Avec des succès d’audience : la Matinale du futur « Demain tous producteurs » du 21 mars a totalisé 1400 vues sur le compte Engie Innovation. L’émission « Les Experts du Quotidien » avec Yoni Saada et Emmanuelle Rivassoux, diffusés les 21, 22, 24 et 25 novembre 2016, a comptabilisé plus de 20 000 vues -en cumulé-, sur le compte Engie France. Engie en a bien compris l’intérêt : ces formats cumulent chaleur, conviction et authenticité. En matière de vidéo, même combat. En décembre, les 800 dirigeants du groupe, réunis à Bruxelles, ont été invités à produire un film de 3 minutes. Le brief : se filmer pour expliquer la stratégie du groupe à leurs enfants. Le résultat s’est avéré au delà des espérances avec au programme créativité, fun et buzz viral. Certains se sont adressés à Donald Trump pour lui parler de l’importance de la transition énergétique, d’autres ont mis en scène leurs enfants ou repris des extraits de films, d’autres encore ont montré en quoi la route de leurs vacances était le reflet de la transition énergétique, avec de plus en plus d’éoliennes et de panneaux solaires. Le groupe réfléchit d’ailleurs à mettre les vidéos sur YouTube.

Isabelle Kocher, la directrice générale d’Engie avait montré la voie en décembre 2016 : après sa vidéo pour les vœux, elle avait lancé un film qui faisait intervenir des enfants de salariés pour qu’ils expliquent avec leurs mots ce qu’est la transition énergétique. Résultat : 93 000 impressions alors qu’en moyenne, ces vidéos tournent autour de 60 000.

« Il faut ouvrir les portes et les fenêtres de l’organisation et repenser la communication pour être en prise avec la transformation actuelle du groupe».

Pour mettre en œuvre cette stratégie, Ana Busto, directrice de la marque et de la communication du groupe, envisage de montrer cette transformation en temps réel. L’idée serait de lancer un mur de la transformation Live : les collaborateurs posteraient photos et vidéos pour témoigner de ce qu’ils voient et expérimentent en matière de transformation numérique et organisationnelle (un standing meeting, un espace lounge...). Le but est d’infuser rapidement les nouvelles pratiques et de les donner en exemple pour innerver ces changements un peu partout.

Cette plate-forme interne devrait être mise en place à l’horizon 2018. Elle s’accompagnera en toute logique d’un programme de salariés ambassadeur sur Twitter et LinkedIn qui va être lancé cette année. Engie, qui produit beaucoup de contenus (White Papers, rapports..) compte ainsi mettre en valeur ses expertises. Un pas de plus après la création l’an dernier d’un réseau social interne (RSE) sur Yammer qui rencontre un bel engouement : 50 000 collaborateurs sont connectés, près de 4000 communautés sont nées et Engie revendique un taux d’engagement de 40% avec 21 000 membres actifs. Les techniciens filment leurs interventions spontanément et les publient sur Yammer.

Condition sine qua none pour réussir :

« Il faut accepter une dose de « lâcher prise » dans la communication corporate, être dans le Test and Learn », selon les mots d’Ana Busto. Et surtout vouloir « partager les échecs et accepter la non perfection ».

Peut-être le plus dur des combats ! 

Interview réalisée par Emmanuelle Leneuf, journaliste et fondatrice du Flashtweet. 

Je souhaite digitaliser ma communication

Sujet liés