IA, VR, chatbots... les enseignements de VivaTech 2017

19 juin 2017

IA, VR, chatbots… la technologie a séduit les grands groupes Français. Il y a à peine quelques années, les smartphones apparaissaient, la 4G se déployait partout sur le territoire et « digital » était le mot qui faisait peur. Aujourd’hui, le casque de réalité augmentée est presque devenu figure de style imposée pour les entreprises du CAC40 : LVMH, BNP Paribas, Orange, nombreux sont les stands proposant des expériences immersives inédites aux visiteurs. 

Entre autres, ceux-ci auront aussi pu commander un café avec le chatbot de Facebook, se faire sketcher par l’AI de Google ou encore découvrir la maison du futur avec les acteurs de la GreenTech. Les entreprises françaises n’étaient pas non plus en reste au niveau technologique, c’est une véritable « fièvre digitale » qui s’est emparée de celles-ci. Wiztopic revient pour vous sur les grands enseignements du salon de l’innovation.

1) Digitalisez !

Le CAC40 semble avoir pris conscience de la nécessité de mener sa mue digitale. Nombreux sont les groupes à s’être dotés de stratégies digitales ambitieuses, comme L’Oréal dont la CDO, Lubomira Rochet, est venue expliquer la transformation digitale lors d’une interview en direct avec Les Echos. La Société Générale, ENGIE, Capgemini, elles sont nombreuses à avoir inscrit le digital dans leur carnet de route stratégique.

Le secteur de l’assurance, jusqu’alors resté en retrait du phénomène de digitalisation semble, lui aussi, avoir pris conscience des opportunités offertes par le numérique. Comme le soulignait Nathalie Lahmi, Directrice du Marketing Digital d’Axa France, lors de la conférence « Changing a multi trillion dollar industrie », bien qu’elles soient présentes mondialement et que leurs produits soient globalement universels, les assurances ne connaissent pas du tout leurs clients et ne se présentent pas à eux comme un véritable service. C’est néanmoins sur le point de changer : avec l’aide de l’AssurTech, les grands groupes d’assurance souhaitent aujourd’hui repenser leur expérience client, retravailler la complexité de leurs process, s’ouvrir plus à la collaboration, notamment grâce aux technologies blockchain. Il reste néanmoins du chemin vers la transformation numérique pour ces entreprises, comme le révèle le classement FORBES CAC40 Digital Index paru le 14 juin 2017, qui souligne les fortes disparités entre les différentes composantes d’un même indice.

Le 1er film corporate en Réalité Virtuelle de BNP Paribas

Le 1er film corporate en Réalité Virtuelle de BNP Paribas

2) Socialisez !

Selon Ryan Holmes, fondateur et CEO de Hootsuite, les réseaux sociaux ont « remplacé » ou du moins, sont au moins devenus aussi importants que les médias traditionnels pour les entreprises d’aujourd’hui, et le top management des sociétés cotées a un rôle clé à jouer dans cette socialisation. Tout se passe comme si les leaders des grands groupes avaient enfin compris la fragilité de leur e-réputation face à un tweet assassin ou une vidéo inopportune. Face à ces menaces en termes de réputation, le CEO ainsi que l’ensemble des décideurs de l’entreprise ont une responsabilité sociale accrue et deviennent les premiers ambassadeurs de l’entreprise et de sa culture.

Toujours selon Ryan Holmes, c’est 99% des industries qui ne peuvent pas faire l’économie des réseaux sociaux, et ça, le marketing l’a bien compris. Le cru 2017 de Vivatech a vu déferler les IA, les applications de réalité augmentée et même des robots (!) permettant aux marques et aux entreprises d’être plus conversationnelles, de s’adresser plus personnellement à leurs parties prenantes. Air France a ainsi présenté son bot développé pour Facebook Messenger, permettant de suivre le trajet de vos bagages ou de réserver une place à bord d’un vol en temps réel ! Nombreuses aussi étaient les start-ups à proposer aux entreprises des solutions nouvelles pour leur communication et leur marketing.

Un café offert grâce au ChatBot de Facebook Messenger

Un café offert grâce au ChatBot de Facebook Messenger

3) Collaborez !

S’il y a bien un grand gagnant à Vivatech, c’est la Collaboration, avec un grand C. Wiztopic a été témoin d’une volonté globale par les groupes de se lier aux startups et d’intégrer à leur ADN une « culture digitale ». Les grands groupes ont compris que les Start-ups n’étaient pas des ennemies mais des alliées, à l’exemple des fintech qui, disruptant souvent une petite partie du processus bancaire, permettent aux grandes banques de repenser l’intégralité de leur expérience client. C’est le grand enseignement qu’on pourra retenir des conférences « Banking Customer Experience : revolution in motion » et « How banking-as-a-service aids Fintechs companies to compete »

Jusque-là cantonnée aux problématiques des banques, la technologie blockchain est aujourd’hui présentée par les acteurs de VivaTech comme un « outil de collaboration » pouvant s’appliquer à tous les secteurs d’activité. La blockchain est une technologie open data permettant aux entreprises de partager leurs données de manière sécurisées et décentralisée. Ce ne sont donc plus seulement les banques qui s’y intéresse, mais tous les secteurs industriels, au-delà de la finance.

Les portaits dessinés par l'AI de Google

Les portaits dessinés par l'AI de Google

En somme, la grande surprise de cette seconde édition du salon Viva Technologies, c’est l’insatiabilité revendiquée des grands groupes pour le digital, et leur volonté de collaborer avec les start-ups, grandes stars mises à l’honneur du salon ! Entre conférences, keynotes et autres démonstrations, VivaTech est un vrai marathon pour le cerveau, en permanence stimulé et étonné. En revanche, les consommateurs que nous sommes ont hâte de voir tout cet enthousiasme et cette émulation se transformer en actions concrètes. En effet, n’oublions pas que dernière tout l’émerveillement provoqué par le salon, le travail de digitalisation se joue surtout sur le terrain, auprès des directions métiers, en transformant en profondeur la culture des entreprises. C’est grâce à des entreprises comme Wiztopic, acteur de la digitalisation des Directions communication,  qui viennent accompagner celles-ci dans la digitalisation, que les grands groupes pourront se transformer en profondeur pour prendre le tournant numérique.  


 

EN BONUS : Notre 1000ème tweet !

Agathe, notre Communication Manager, en selfie avec Emmanuel Macron

Je souhaite digitaliser ma communication

Sujet liés