Peut-on avoir une communication décalée quand on est une banque d'investissement ?

Paris, France, 18 février 2019

Dans le cadre de son partenariat avec l'ADN, Wiztopic donne la parole à Patrice Bégay, Dircom chez Bpifrance dans une interview. Patrice Bégay dirige également le réseau Excellence composé de 4 000 entrepreneurs. Il nous dévoile ses recettes pour une communication maîtrisée.

Comment faire émerger son message sans qu’il ne soit noyé dans un flot ininterrompu d’infos, de prises de parole ?

Patrice Bégay : À la base de tout, il y a la stratégie. Un message s’intègre dans une stratégie de communication, définie en fonction d’objectifs et de cibles précises. La recette de l’efficacité ? Trouver le bon support ou mix de supports pour diffuser son message, offrir un contenu « utile » et personnalisé. Sans oublier de se différencier dans la tonalité, l’accroche… bref d’innover dans le fond et la forme du message. Pour cela on doit en permanence anticiper les évolutions et tendances, casser les codes et savoir se réinventer. La capacité à faire émerger les messages est également conditionnée par la puissance de la marque. Une marque doit être forte, développer une communauté de clients, collaborateurs et partenaires avec qui elle dialogue et interagit.

Comment choisit-on un canal plutôt qu’un autre ? Comment arbitrer entre Twitter et un communiqué (voire une campagne d’influence) ?

Patrice Bégay : Cela dépend de beaucoup de facteurs : la stratégie, la cible, les objectifs, le temps, budget… Nous raisonnons multicanal pour optimiser les possibilités d’être remarqué, vu, lu. Les réseaux sociaux sont des leviers qui facilitent la prise de contact, l’engagement, la création de communautés et la diffusion rapide d’informations.

Quelles sont les tendances fortes en matière de communication ? Que laissent-elles présager pour demain ?

Patrice Bégay : À l’heure du digital, des réseaux sociaux, le rapport à la marque a changé. Une grande notoriété n’est pas synonyme d’une belle image de marque et ne garantit pas la compréhension et l’appropriation des messages. Les clients souhaitent maintenant une relation privilégiée, des liens forts et exclusifs. Ils ont besoin de marques ayant des valeurs et ne les trahissant pas. Je crois avant tout en l’humain, à la proximité, aux relations humaines et à l’innovation. Le digital et la data doivent être au service de la personnalisation des interactions avec nos clients : la bonne information au bon moment, à la bonne personne, à l’aide du bon support. Cela correspond à notre ADN : Bpifrance est un réseau social d’entrepreneurs avec une banque autour ! Notre rôle est de dynamiser et rendre plus compétitive l’économie française. Cela nous a amené à lancer, par exemple, Tribu, le nouveau réseau social des entrepreneurs Bpifrance, des événements comme Bpifrance Inno Génération, le plus grand rassemblement d’entrepreneurs d’Europe, ou à monter 44 partenariats avec des clubs sportifs, fantastiques boosters de l’économie dans les territoires. Nous sommes également membres fondateurs de La French Fab, l’étendard de l’industrie française. Et nous allons partir sur les routes de France pour faire rayonner ce secteur essentiel à l’économie. C’est une tournée de l’optimisme, de la croissance, du renouveau ! Nous y mettrons en relation les PME et ETI - pour échanger sur l’industrie du futur et développer leur business – et ferons découvrir aux jeunes les métiers de l’industrie du futur. Demain, je souhaite que l’on dise : si tu travailles bien à l’école, tu iras dans l’industrie 4.0 !

Est-ce que ces nouveaux usages digitaux nécessitent plus de lâcher-prise ou au contraire plus d’attention ?

Patrice Bégay : La tonalité sur les réseaux sociaux autorise une certaine créativité, tout en restant fidèle à ses valeurs. Mais on doit apporter la même attention, le même professionnalisme et la même créativité à tout ce l’on fait, quel que soit le support. En matière de communication tout est une question de cohérence, de proximité, d’émotion et de créativité.

Quelles sont les recettes que vous appliquez pour  la communication de Bpifrance ?

Patrice Bégay : La personnalité et les valeurs de Bpifrance (simplicité, proximité, optimisme, volonté) transparaissent à travers toute notre communication, dans la tonalité employée sur nos sites, réseaux sociaux, vidéos, tweets, campagnes de publicité, événements, communication interne, etc. Nous parlons « cash » avec un ton résolument décalé, singulier, audacieux, dynamique, optimiste. Nous sommes comme les entrepreneurs que nous accompagnons dans toutes leurs conquêtes ! Par exemple, notre campagne pour inciter les entrepreneurs à exporter les interpelle : « Entrepreneurs, allez-vous faire voir ailleurs ». Notre dernière campagne Bpifrance « Entrepreneurs, c’est le moment de dépasser les bornes », dans la PQR, le métro, le web et les réseaux sociaux, met quant à elle à l’honneur les entrepreneurs qui osent. Nous la prolongeons sur Instagram où des défis sont lancés aux internautes par l’intermédiaire d’entrepreneurs emblématiques avec #DéfiAccepté. L’objectif est de lancer un nouveau défi par semaine à un entrepreneur et qu’il challenge en retour les internautes. Guillaume Gibault, le fondateur du Slip français, a déjà joué le jeu.

Je souhaite digitaliser ma communication